Accueil > Les mythes commençant par T > Le mythe de triton

Le mythe de Triton



Une divinité marine

Triton est un dieu marin subalterne inconnu à Homère, et qui semble avoir été, comme l'indique la conque qui lui est donnée pour attribut par les poètes des derniers âges, la personnification du mugissement de la mer. En tout cas, cette idée ne dérive pas des plus anciens mythes, dans lesquels Triton n'appartient nullement au système de divinités maritimes de la mer Égée. Hésiode le désigne bien comme fils de Neptune et d'Amphitrite (ou de Céléno, Tzetz), avec lesquels il habite un palais d'or, dans les profondeurs de la mer. Mais la théogonie ayant subi des interpolations manifestes, cette donnée doit inspirer peu de confiance. Elle ne saurait tenir d'ailleurs contre l'évidence des traditions antiques.


L'origine de Triton

Étroitement lié au culte de Minerve, dont il fit l'éducation, suivant les mythographes, Triton paraît avoir été, dans l'origine, le dieu du fleuve Triton, affluent du lac Copaïs, en Béotie, et le plus ancien lieu où Minerve ait été adorée. Cette déesse naquît sur les bords du fleuve, et non auprès du lac Tritonide, comme traduit à tort Clavier, imbu de fausses idées sur la provenance du culte helléno-libyen.
Les Minyens ayant porté en Libye leurs dieux, purement Grecs, parmi lesquels Minerve et Triton, au bout d'un certain laps de temps ces divinités furent regardées comme étrangères à la Grèce par les Grecs eux-mêmes. Ainsi, dans Apollonius, dans les Argonautiques d'Orphée, dans Tzetzès, Triton est le dieu national du lac Tritonide en Libye, soit que le lac Copaïs ait porté ce nom originairement, soit qu'il y ait confusion et que le nom du fleuve de Béotie ait été transporté au lac libyen.
Quoi qu'il en soit, Apollonius dépeint Triton comme un dieu-marin dont la partie inférieure du corps est pisciforme. Il lui fait jouer, comme à Glaucus, un rôle fatidique vis-a-vis des Argonautes.


Les Tritons subalternes

Postérieurement encore, Triton devint non plus, comme dans Hésiode, un dieu marin de la mer Égée, ou, ainsi que le veulent les Argonautiques, une divinité libyenne, mais un dieu marin, tout à fait subalterne, de la Méditerranée, qui se subdivisa bientôt en une foule de dieux inférieurs, appelés de son nom, Tritons. Du reste, les poètes distinguèrent toujours le Triton principal de ses compagnons. Ils le dépeignent volant sur la mer dans un char attelé de chevaux bleuâtres et armés de serres d'écrevisses ; soufflant de sa conque pour apaiser les flots et pour effrayer les géants, lorsqu'ils assaillirent l'Olympe ; et luttant contre Misène, qui lui disputait le prix de la musique.


Les représentations des Tritons

Quant aux autres Tritons, les mythographes en donnent des descriptions assez peu uniformes. Cependant, ils les représentent toujours unissant la nature de l'homme à celle du poisson. Selon Pausanias, ils avaient, ainsi que leur chef, une chevelure vert de mer couronnée de roseaux, le corps couvert d'écailles, des branchies sous les oreilles, de larges bouches et des dents d'animaux, des yeux bleus, des mains écailleuses, des doigts armés de griffes, et des nageoires au ventre et à la poitrine. Leur attribut caractéristique est la conque marine. Les Tritons représentés avec une queue et deux jambes de cheval portent le nom de Centaures-tritons ou d'Ichthyo-centaures.
Quelquefois on donne pour attributs aux Tritons, des pinces d'écrevisse en guise de cornes, une rame, ou un trident. Ils figurent assez fréquemment dans des bas-reliefs dionysiaques. On en avait représenté dans le temple de Neptune sur l'Isthme. A Tanagra, le temple de Bacchus renfermait la statue d'un triton acéphale. On racontait à ce sujet qu'un de ces dieux faisait chavirer les barques des Tanagréens, et tuait leurs bestiaux. Pour le prendre on plaça sur la rive un vase de vin. Le triton but, tomba endormi, et fut décapité par un Tanagréen. L'effigie de Triton était placée d'ordinaire au haut des temples de Saturne. Sur la tour des Vents à Athènes, il y avait un triton mobile, qui servait de girouette.


Autres mythes :