Le mythe de Waïdouas


L'âme des défunts

Waïdouas est le nom de l'âme humaine, chez les Zélandais, qui en font un être immatériel, non soumis à la loi de mortalité. Lorsqu'un homme expire, le waïdoua se sépare du corps par une sorte de déchirement. Il reste trois jours à voltiger autour du cadavre qu'il a habité, puis il se rend au rocher Reinga, d'où un Atoua l'emporte, soit dans le Rangui (le séjour de la gloire), soit dans le Po-nouï (un lieu de ténèbres), après avoir pesé le nombre d'actions valeureuses du défunt. Nulle idée positive de bien et de mal, de vertu ou de vice, ne paraît avoir d'influence sur le jugement de l'Atoua.
Une fois admis an ciel, les Waïdouas passent leurs temps en festins et en combats. Ils descendent parfois de leur séjour éthéréen pour se montrer aux vivants sous la forme d'ombres, de rayons lumineux, de souffles violents, etc.

Utilisation des cookies

1001mythes et ses partenaires souhaitent utiliser des cookies pour pésenter des publicités, y compris des publicités basées sur les centres d'intérêts.

Vous pourrez à tout moment modifier votre choix en cliquant sur Gestion des cookies en bas de chaque page.



 

Sans publicité, 1001mythes ne peut pas exister.Sans revenus publicitaires, 1001mythes ne peuvent pas exister. Vous avez choisi de refuser les cookies, notamment ceux nécessaires à la personnalisation des publicités.

L'accès au contenu du site est donc limité. Merci de votre compréhension.