Accueil > Les mythes commençant par Z > Le mythe de zétès et calais

Le mythe de Zétès et Calais



Les fils de Borée

Zétès et Calais sont des frères jumeaux. Ce sont les fils de Borée et d'Orithyie. On les désigne quelquefois par le nom de Boréades. Ils avaient des ailes aux épaules selon Pindare, ou aux pieds selon Apollonius, ou à la tête et aux pieds selon Hygin, et prirent part à l'expédition des Argonautes.


Phinée et les Boréades

En route avec leurs compagnons, ils arrivèrent à Salmydessus chez Phinée, qui avait épousé leur sœur Cléopâtre, et trouvèrent celle-ci dans les fers, ainsi que ses enfants. Ils détrônèrent le roi, qui avait prêté l'oreille aux calomnies d'une autre épouse, donnèrent l'empire aux fils de Cléopâtre, et renvoyèrent la marâtre en Scythie, selon Diodore.
Une tradition tout à fait différente rapporte que Phinée, obsédé par les Harpies, s'adressa aux Boréades pendant leur séjour dans ses Etats, et les pria de le délivrer de ces monstres. Or, une prédiction portait que les Harpies ne pouvaient périr que de la main de Zétès et de Calais. La même prédiction assurait la mort aux Boréades s'ils ne triomphaient de leurs étranges adversaires. Ils furent vainqueurs.


La mort des frères jumeaux

La mort de Zétès et Calais est diversement racontée. Les uns prétendent qu'ils périrent en combattant les Harpies. Suivant d'autres, Hercule les tua à coups de flèches dans l'île de Ténos, ou en Bithynie, soit qu'ils l'eussent vaincu dans les jeux en l'honneur de Pélias, soit qu'ils eussent empêché les Argonautes de le reprendre après son débarquement en Mysie, soit pour avoir insulté Tiphys. On attribuait encore la colère du héros à ce que Jason leur avait donné de plus riches présents qu'à lui, ou à ce que Borée s'était plu à contrarier le voyage d'Hercule à Cos.
On voyait leur tombeau à Ténos. Ils étaient surmontés de cippes qui s'ébranlaient sous l'haleine de leur père. On prétendait aussi cependant qu'ils furent changés en vents favorables, Prodromes, qui soufflaient du nord-est.


Le vent personnifié

On attribuait à Calais la fondation de Calès en Campanie. Par ailleurs, comme le remarque avec raison M. Parisot, les Boréades sont des personnifications du vent. Leur lutte avec les Harpies (Thyellai), l'obstacle qu'ils apportent à la marche de l'Argo, leur querelle avec le pilote Tiphys prouvent surabondamment cette assertion.


Autres mythes :




En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
En savoir plus