Accueil > Les mythes commençant par I > Le mythe de iama

Le mythe de Iama



Le dieu des enfers

Iama est l'un des huit Vaçous de la hiérarchie brahmaïque. Il est le fils de Souria et de Sati, ou d'Aditi et de Kaciapa. Il est regardé comme dieu de la nuit, des morts et des enfers. Le lieu où il réside se nomme Iamaloka.
Les serviteurs de ce dieu terrible, mais juste, sont désignés par les noms de Iamagengilireds et de Iamadevtas. Quand un homme meurt, deux d'entre eux se rendent auprès de lui pour s'emparer de son âme, défendue par deux Vidnoudevtas. Le mortel est-il condamné, la sentence fatale est écrite par le Sittira Bouddhira, ou secrétaire de Iama, et le coupable est livré aux Iamatanmaraça.


Les représentations et les surnoms de Iama

On représente Iama avec un visage irrité, et tenant un fléau ou un glaive. Un buffle lui sert de monture. Ses principaux surnoms sont les suivants: Harmaradjah (roi de justice), Samavarti (qui discerne le bien), Pidrovati (seigneur des morts), Hradheva (dieu des larmes ).


Autres mythes :