Accueil > Les mythes commençant par I > Le mythe de incas

Le mythe de Incas



Des chefs civilisateurs

Les Incas étaient des chefs civilisateurs, que les traditions péruviennes disaient fils du soleil. Ils étaient à la fois souverains et pontifes. Le temple du soleil avait cent portes, que l'Inca régnant, qu'on appelait Capa-Inca, avait seul le droit de faire ouvrir. C'était à lui seul aussi qu'appartenait le droit de pénétrer dans le temple.
Les vierges consacrées au culte du soleil y étaient élevées presque en naissant, et y gardaient une virginité perpétuelle, sous la conduite de leurs mamas, ou gouvernantes, à moins que les lois ne les destinassent à épouser des Incas, qui devaient toujours s'unir à leurs sœurs ou à la première princesse du sang, qui était vierge du soleil. Une des principales occupations de ces vierges était de travailler au diadème des Incas, dont une frange faisait toute la richesse.


Le temple des Incas

Le temple était orné des différentes idoles des peuples qu'avaient soumis les Incas après leur avoir fait adopter le culte du soleil. Il était en outre enrichi de métaux et de pierres précieuses, qui ajoutaient à sa magnificence.


Autres mythes :