Accueil > Les mythes commençant par I > Le mythe de io

Le mythe de Io



L'amante de Jupiter

Io est la célèbre amante de Jupiter. L'opinion la plus générale la fait fille d'Inachus, mais diverses traditions lui donnent aussi pour père Iasus, Argus, Piren, Prométhée, Arestor, Phoronée ou Apis. Sa mère se nomme tour à tour Argée, Leucane, Pitho et Ismène.
Io était prêtresse de Junon, qui, pour la soustraire aux poursuites de Jupiter, la changea en vache, et la confia à la garde d'Argus Panopte. Selon quelques mythologues, Jupiter lui-même opéra cette métamorphose pour dérober son amante aux poursuites de la reine des dieux, qui lui demanda Io, cachée sous cette nouvelle forme, l'obtint et la fit garder par Argus dans le bois de Mycènes.


Les persécutions contre Io

Délivrée de son incommode surveillant, la malheureuse fille d'Inachus n'en fut pas moins exposée à de cruelles persécutions. Junon la rendit furieuse, et elle commença une longue pérégrination, poursuivie par un taon ou par l'ombre d'Argus. Elle parcourut successivement la Grèce, l'Illyrie, les cols de l'Hémus, le Bosphore, la Scythie, la Ciramérie, et arriva enfin en Egypte où elle s'arrêta sur les bords du Nil, et accoucha d'Épaphus, après que Jupiter lui eut rendu sa première forme. Les Curètes lui dérobèrent son enfant par l'ordre de Junon, mais ils périrent frappés de la foudre.
Io retrouva Épaphus en Syrie, et revint alors en Égypte, où elle épousa Télégone et éleva à Cérès une statue que les Égyptiens adorèrent sous le nom d'Isis. Ils identifièrent aussi Io avec cette déesse, et lui rendirent des honneurs divins.


Autres mythes :