Accueil > Les mythes commençant par K > Le mythe de knef (ou cneph)

Le mythe de Knef (ou Cneph)



L'Être suprême

Knef est l'Être suprême dans la mythologie égyptienne, et le créateur de toutes choses. Les livres d'Hermès décrivent ainsi son apparition: « Des ténèbres infinies étaient répandues sur l'abîme, les eaux le couvraient, et un esprit subtil, une pure intelligence résidait au sein du chaos par la puissance divine. Tout à coup brilla au sein de la nuit éternelle un rayon sacré, lumière suave, réjouissante, ineffable, la lumière primitive, qui est le démiurge Knef, plus ancien que l'humide, que l'eau primitive, venue de la nuit. Un mouvement, une agitation inexprimable se fit dans l'humide. Il s'éleva une vapeur et un grand bruit, et de ce bruit partit une voix, comme la voix de la lumière. Et par cette voix la lumière fut articulée la parole, le verbe. Or Knef le créateur, qui est toute lumière et toute vie, qui est à la fois mâle et femelle, voulant créer, dans la plénitude de sa puissance, la parole divine, fit éruption dans le pur ouvrage de la nature, et, s'unissant avec le démiurge Knef, dont elle partageait l'essence, elle mit au jour le second démiurge, le dieu du feu et de la vie, Fta, qui sortit de l'œuf-monde Knef. »


Les représentations de Knef

On représentait Knef sous la figure d'un homme au teint bleuâtre, tenant un sceptre à la main, la tête couverte d'un plumage magnifique, symbole à la fois de sa souveraineté et du mode intellectuel dont il donnait le mouvement. De sa bouche sortait l'œuf primitif, dont les autres êtres étaient formés.


Autres mythes :