Accueil > Les mythes commençant par N > Le mythe de narcisse (ou narcissos)

Le mythe de Narcisse (ou Narcissos)



Les deux mythes de Narcisse

Narcisse était un jeune Théspien. Il était le fils du fleuve Céphise et de la nymphe Liriope. Selon Ovide, sûr de sa beauté, il méprisa l'amour de la nymphe Écho. Les dieux le rendirent épris de sa propre image, et cette passion lui donna la mort. Ainsi s'accomplit la prophétie du devin Tirésias, qui, à sa naissance, avait annoncé qu'il ne vivrait qu'autant qu'il ne se verrait pas.
Ce mythe, qui paraît assez moderne, est autrement raconté par Pausanias. Selon cet auteur, Narcisse, épris de sa sœur jumelle, la perdit, et mourut de regret en contemplant dans le miroir d'une fontaine sa propre image, qui lui rappelait cette sœur chérie.


Sa métamorphose en fleur

On montrait à Orope un monument élevé en l'honneur de Narcisse, et à Hédénacon, dans le pays des Thespiens, la fontaine de Narcisse. Il y fut métamorphosé en une fleur qui porte son nom et qui était consacrée, de toute antiquité, aux dieux infernaux.
Suivant Conon, la mort de Narcisse fut l'effet des imprécations d'Aminias, que le jeune Thespien avait méprisée.


Autres mythes :