Accueil > Les mythes commençant par R > Le mythe de rhampsinite

Le mythe de Rhampsinite



Un roi égyptien

Rhampsinite est un roi égyptien célèbre par ses richesses. Il est le successeur de Protée. Hérodote rapporte sur lui une légende singulière, analogue à celle qui concerne Agamède.


La légende de Rhampsinite

L'architecte chargé de bâtir un édifice pour enfermer ses trésors arrangea une des pierres du mur situé hors du palais, de telle sorte qu'on pouvait facilement l'ôter. Il confia ensuite ce secret à ses fils, qui usèrent largement de cette ressource. Un jour, l'un d'eux s'étant pris dans un piège tendu par ordre du roi, auquel la diminution de son trésor inspirait de violents soupçons, pria son frère de lui couper la tête, de crainte qu'il ne fût la cause de sa perte. Celui-ci obéit.
A son retour, le roi fut très surpris d'apercevoir ce corps sans tête. Ne pouvant s'imaginer comment on avait su s'introduire dans son palais, il fit pendre à la muraille le cadavre, et plaça des gardes auprès, avec ordre de lui amener celui qu'ils verraient pleurer à ce spectacle. Le frère du mort, pressé par sa mère, qui menaçait de le dénoncer s'il n'enlevait le corps, imagina de charger sur des ânes quelques outres remplies de vin. Lorsqu'il fut prés des gardes, il creva deux ou trois de ces outres, et se mit à se frapper la tête, comme un homme au désespoir en voyant le vin couler. Les gardes s'étant approchés, il lia conversation avec eux, les enivra, et parvint à enlever le corps sans être aperçu. Rhampsinite, furieux de ce second échec, conduisit sa fille dans un lieu de débauche, lui ordonnant de se faire dire, avant d'accorder ses faveurs, ce qui s'était fait de plus subtil. Le voleur voulut montrer qu'il était plus habile que le roi. Il coupa le bras d'un homme nouvellement mort, alla trouver la fille du roi, et après lui avoir raconté ce qu'il avait fait, se sentant saisir par elle, lui tendit le bras du mort, qu'elle retint, croyant que c'était celui du voleur. Puis il se sauva. Rhampsinite, émerveillé de tant d'adresse, déclara qu'il lui accordait sa grâce s'il voulait se présenter devant lui. Lorsqu'il se fut rendu à la cour, il lui donna sa fille en mariage.
On ajoute que Rhampsinite descendit vivant dans les enfers, et y joua aux dés avec Cérès, qui, à son retour sur la terre, lui fit présent d'une serviette d'or. Les prêtres égyptiens avaient institué, en mémoire de ce fait, une fétu annuelle, dans laquelle un des leurs, auquel on bandait les yeux, était conduit par des loups auprès du sanctuaire de la déesse.


Autres mythes :