Accueil > Les mythes commençant par T > Le mythe de taraxippos

Le mythe de Taraxippos



Le surnom de Glaucus

Taraxippos signifie qui effraye les chevaux. C'est le surnom de Glaucus, fils de Sisyphe, qui fut foulé aux pieds par ses propres coursiers, lors de la célébration des jeux en l'honneur d'Acaste. On lui éleva dans l'arène destinée aux courses, à Corinthe, un autel cylindrique, souvent funeste aux combattants. Telle était la tradition qui avait cours sur l'Isthme.
Au dire des Éléens, Taraxippos (nom de l'autel même aussi bien que du génie), était le lieu où avait péri Myrtile, le cocher d'Œnomaüs. On le regardait encore comme le monument funèbre d'Olénios, de Daméon tué par Cléatus, d'Alcathoüs ou de Pélops. Suivant Pausanias, Taraxippos n'est qu'un surnom de Neptune Hippios.


Autres mythes :




En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
En savoir plus