Accueil > Les mythes commençant par A > Le mythe de aédon

Le mythe de Aédon



La fille de Pandaréos

Aédon est la fille de Pandaréos. Selon Homère, elle épousa Zéthus, roi de Thébes. Jalouse du bonheur de Niobé, épouse d'Amphion, qui avait six fils et autant de filles, elle voulut assassiner l'aîné des fils de celle-ci. Mais elle tua par mégarde le sien propre, Itylos. Jupiter, ayant pitié d'elle, la changea en rossignol, et sous cette forme elle gémit encore sur son crime.


La discorde familiale

Les poètes postérieurs à Homère racontent cette fable ainsi: Aëdon était l'épouse de l'artisan Polytechnos à Colophon en Lydie, et elle lui donna un fils nommé Ithys. Mais comme ils se glorifiaient de surpasser en mutuel amour Jupiter et Junon, celle-ci leur envoya la discorde (Éris), qui suscita entre eux une rivalité de travail. Ils convinrent que celui qui aurait le premier terminé sa tâche recevrait de l'autre, pour récompense, une esclave.
Grâce à l'assistance de Junon, Aëdon fut prête la première. Irrité d'être vaincu, Polytechnos se présenta chez son beau-père, se disant envoyé de sa femme, pour amener à celle-ci sa sœur Chélidon. Pandaréos lui confia sa fille, et ils partirent ensemble. En chemin, Polytechnos la déshonora, lui coupa les cheveux, la revêtit d'habits d'esclave, et la menaça de la mort si jamais elle révélait ce crime. Ainsi déguisée, il la donna à sa propre sœur comme esclave. Celle-ci découvrit bientôt la vérité ; et les deux sœurs, pour se venger, tuèrent le fils de Polytechnos, le coupèrent en morceaux, et le lui firent servir par un voisin, tandis qu'elles-mêmes se réfugiaient auprès de leur père. Polytechnos découvrit le crime, et poursuivit immédiatement les coupables. Mais ses propres serviteurs le saisirent, le garrottèrent, et après l'avoir couvert de miel, ils l'exposèrent dans un champ. Aëdon elle-même eut pitié de son état, et chassa les insectes qui l'incommodaient. Son frère et ses parents, irrités de la part qu'elle prenait au sort de son époux, voulaient la tuer. Mais Jupiter, pour arrêter le cours des calamités de cette maison, les changea tous en oiseaux: Pandaréos en aigle de mer, Polytechnos en pie, Aëdon en rossignol, son frère en huppe, et sa sœur en hirondelle.


Le surnom de Minerve

Aédon est le surnom de Minerve.


Autres mythes :