Accueil > Les mythes commençant par A > Le mythe de augé (ou augée ou augeia)

Le mythe de Augé (ou Augée ou Augeia)



Une Heure

Augé est l'une des Heures.


La fille d'Aléus

Augé est la fille d'Aléus et de Néæra, de Tégée en Arcadie. La fable d'Augé est rapportée diversement.
Suivant Hécatée, cité par Pausanias, Hercule la rendit mère de Télèphe. Informé de cela, le père d'Augé l'enferma dans un coffre avec son enfant, et les exposa sur la mer. Ils furent jetés sur les côtes de la Mysie, où ils furent accueillis par le roi Teuthras, dont Augé devint l'épouse.
Suivant d'autres, Aléus chargea Nauplius de jeter sa fille à la mer. Au moment qu'on l'emmenait, elle mit au monde Télèphe. Un temple fut érigé à Illithye sur le lieu même.
D'après une troisième tradition, Augé devint mère sur le mont Parthénion, à l'insu d'Aléus, et exposa l'enfant. Une biche le nourrit. Des pâtres de Corythe le trouvèrent, et en mémoire de la biche le nommèrent Téléphos. Cependant Augé, redoutant la colère paternelle, se rendit en Mysie, auprès du roi Teuthras, qui, n'ayant pas d'enfants, l'adopta pour fille.
Enfin, suivant Apollodore, Augé était prêtresse de Minerve. Devenue mère à l'insu de tous, elle cacha le nouveau-né dans le temple de la déesse. Alors la peste et la stérilité vinrent désoler le pays, sur quoi l'oracle annonça que le temple de Minerve était profané. Aléus, ayant découvert le dérèglement de sa fille, la remit à Nauplius, comme il a été dit ci-dessus, et exposa l'enfant sur le mont Parthénion.
On montrait le tombeau d'Augé à Pergame, au bord du Caïcus, en Myste. Elle figurait sur le grand tableau de Polygnote, dans la Lesché de Delphes.


Autres mythes :