Accueil > Les mythes commençant par A > Le mythe de augias (ou augéias ou augéas)

Le mythe de Augias (ou Augéias ou Augéas)



Le roi des Epéens

Augias est un roi des Epéens, en Aulide. Il est le fils de Phorbas et d'Hyrminé. Suivant d'autres, il est le fils d'Eléus, ou de Hélios (le Soleil), ou de Neptune. Au lieu d'Hyrmine, on lui donne ailleurs pour mère Iphiboë, ailleurs Naupidame. Il est le père de trois fils: Agasthène, Phylée et Eurytus, et d'une fille: Agamède (ou Périmède).
Augias n'était roi que d'un quart des Épéens. La tradition le place tantôt à Élis, tantôt à Pise. Par ailleurs, on le compte parmi les Argonautes.


La proposition d'Hercule

Augias était extrêmement riche en troupeaux. Hercule l'alla trouver, et s'engagea à nettoyer seul et en un jour ses étables, sous la condition que le roi lui donnerait le dixième de ses troupeaux, ou, suivant Pausanias, une part de son royaume. Persuadé de l'impossibilité de l'entreprise, celui-ci consentit à tout. Hercule, ayant pris Phylée, un des fils d'Augias, à témoin de leur convention, eut recours à un expédient, qui lui fut, dit-on, suggéré par Ménédème, fils de Bunéas. Il détourna l'Alphée et le Pénée au moyen d'un canal, et les fit passer à travers les étables d'Augias.
Alors celui-ci, sous prétexte que ce travail avait été imposé à Hercule par Eurysthée, voulut réduire le salaire. Il nia sa promesse. L'affaire fut portée devant des juges, mais Phylée témoigna en faveur d'Hercule contre son père, qui le bannit ainsi que Hercule.


La vengeance d'Hercule

Plus tard, afin de se faire justice, Hercule marcha contre Augias à la tête d'une armée d'Argiens et de Thébains, suivant Apollodore, ou, suivant Pausanias, d'Argiens, de Tbébains et d'Arcadiens. Mais il se laissa surprendre dans les défilés de l'Élide par les partisans d'Augias, aidés des Molionides Ctéatus et Eurytus, qui lui tuèrent une grande partie de son armée. Augias était alors malade. Outre les Molionides, on compte encore parmi ses auxiliaires le héros Amaryncée, les Pyliens et les Piséens. Hercule reprit à son tour les Molionides près de Cléone et les tua. Puis, tombant sur Augias, il dévasta la ville et ses campagnes, et le tua lui-même ainsi que ses fils.
Suivant Pausanias, Hercule, en considération des services de Phylée, lui remit les États de son père ainsi que les captifs, y compris Augias même, qui mourut de vieillesse.


Autres mythes :