Accueil > Les mythes commençant par L > Le mythe de lamie (ou lamia)

Le mythe de Lamie (ou Lamia)



La fille de Neptune

Lamie est la fille de Neptune. Elle fut aimée de Jupiter, qui la rendit mère de la sibylle Hérophile.


Une reine dévoreuse d'enfants

Lamie était une reine de Libye. Elle était douée d'une beauté remarquable. Elle fut aimée de Jupiter. Junon fit périr ses enfants. Jalouse du bonheur des autres mères, la malheureuse se précipitait sur les nourrissons, et les dévorait. Son divin amant lui avait donné le singulier privilège de pouvoir ôter ses yeux des cavités frontales pendant son sommeil, et de les remettre ensuite en leur lieu.
Elle fut mère de Scylla, suivant Stésichore, et devint d'une laideur affreuse par suite des fatigues de sa vie sauvage. C'est ainsi qu'on racontait chez les Grecs la légende d'un fantôme horrible, qui, suivant la croyance des nourrices, arrachait les enfants du sein de leurs mères pour les dévorer. On en faisait un épouvantail aux marmots criards. « Il y a là cette grande femme qui mange les enfants » dit dans Théocrite une mère à son fils, qui criait pour aller aux fêtes d'Adonis.
Plus tard on donna aux lamies des formes enchanteresses, et l'on supposa qu'elles faisaient entendre leurs voix ravissantes pour faire tomber les jeunes gens dans leurs filets. Les Orientaux, dit-on, ont aussi leurs lamies, qui se tiennent sur le bord des routes, et s'avertissent mutuellement qu'une proie est proche, par de longs sifflements.


Autres mythes :