Accueil > Les mythes commençant par A > Le mythe de amphion

Le mythe de Amphion



Le fils de Iasus

Amphion est un roi d'Orchomène. Il est le fils de Iasus, l'époux de Perséphoné et le père de Chloris. Les poètes épiques le distinguent d'Amphion le Thébain, tandis que dans la tradition antérieure ils semblent s'être confondus.


Un chef des Épéens

Amphion est l'un des chefs des Épéens dans la guerre de Troie.


Le fils de Jupiter

Amphion est le fils de Jupiter et de la thébaine Antiope. Il est également le frère de Zéthus, et le roi de Thèbes.
Suivant Hygin, Antiope, fille de Nyctée, était la femme de Lycus, frère de Nyctée. Épopée, roi de Sicyone, l'ayant séduite par ruse, elle fut répudiée par son mari, puis aimée de Jupiter. Cependant Dircé, seconde épouse de Lycus, étant jalouse d'elle, la fit enchaîner. Jupiter la délivra, et la transporta sur le mont Cithæron, où elle donna le jour à deux enfants.
Suivant une autre tradition, Antiope encore jeune fille fut séduite par Jupiter, et fuyant la colère de Nyctée son père, elle se réfugia à Sicyone, auprès d'Épopée (ou Épaphus), qui la prit pour femme. Cependant Nyctée ne put survivre au déshonneur de sa fille, et, après avoir chargé son frère Lycus de le venger et d'elle et d'Épopée, il se donna la mort. Lycus, afin d'accomplir son dernier vœu, marcha contre Sicyone, tua Épopée, et ramena sa nièce en Béotie. Antiope mit au monde deux jumeaux à Éleuthères, et les exposa après leur naissance. Ils furent trouvés par un pâtre qui les nomma Amphion et Zéthus. Apollon, suivant les uns, Mercure ou bien les Muses, suivant d'autres, firent don de la lyre au premier, qui devint un chantre célèbre, tandis que Zéthus se fit pasteur et chasseur, selon Horace.
Les deux frères, dans Euripide, sont appelés les Dioscures aux chevaux blancs.
Antiope, après avoir longtemps enduré les mauvais traitements de Lycus et de Dircé, s'enfuit auprès de ses fils, qui, devenus grands, s'étaient établis à Eutrésis, près de Thespies. Amphion et Zéthus, pour venger leur mère, s'emparèrent de Thèbes et tuèrent Lycus. Quant à Dircé, ils la firent périr en l'attachant aux cornes d'un taureau indompté, puis ils jetèrent son cadavre dans une source qui prit le nom de la victime. Ayant ensuite chassé Laïus (ou Cadmus), ils s'emparèrent eux-mêmes du sceptre à Thèbes, et entourèrent la ville de murs. A cette occasion les poètes racontent que les pierres venaient se placer d'elles-mêmes au sonde la lyre d'Amphion.
De son épouse Niobé, fille de Tantale, Amphion eut quatorze enfants, qui furent tués par Apollon et Diane.
Lui-même, suivant le scholiaste d'Euripide, fut tué par les Spartes ; ou, suivant d'autres, ayant attaqué avec Phlégyas le temple de Delphes, il périt sous les coups d'Apollon ; ou enfin, selon Ovide, dans le désespoir que lui causa la perte de ses enfants, il se donna volontairement la mort. On voyait près de Thèbes, du temps de Pausanias, le tombeau commun d'Amphion et de Zéthus. Les deux frères furent placés parmi les astres.
Le supplice de Dircé fait le sujet d'un groupe en marbre dû au ciseau d'Apollonius et de Tauriscus. Ce groupe, retrouvé vers le milieu du XVIe siècle, est connu sous le nom du Taureau de Farnèse. Le musée de Florence possède une statue d'Amphion dans l'attitude de la douleur après la mort de ses enfants.


Le fils d'Amphion

Amphion est le fils du précédent et de Niobé.


Le fils d'Hypérasius

Amphion est le fils d'Hypérasius. Il est également le frère d'Astérius et de Pallène en Achaïe. Il fut un des Argonautes.


Autres mythes :