Accueil > Les mythes commençant par H > Le mythe de harpocrate (ou har-pokrat)

Le mythe de Harpocrate (ou Har-Pokrat)



Une divinité égyptienne

Harpocrate signifie celui qui boite du pied. Il s'agit d'un dieu égyptien, symbole du soleil levant et printanier. Il naquit d'Isis et d'Osiris, mais après la mort de ce dernier, dans le jour le plus court de l'année, et à l'époque où le lotus jette ses fleurs. Les traditions le dépeignent comme un être débile et souffreteux, qui n'arrive à sa maturité qu'en se transformant en Horus (Haroéri), le soleil dans toute sa splendeur.
Adoré principalement à Bouto, où on lui offrait du lait le jour anniversaire de sa naissance, son culte s'infiltra ensuite en Grèce et à Rome, mais en s'altérant. En effet, Harpocrate passa pour le dieu du silence, parce que ses images le représentaient avec un doigt sur la bouche. Les empereurs s'efforcèrent vainement d'abolir les fêtes qu'on pratiquait en son honneur.


Les représentations d'Harpocrate

On représentait Harpocrate, tantôt sous la figure d'un enfant enveloppé de langes, tantôt sous celle d'un adolescent coiffé de la mitre et couronné d'un disque rouge et vert, duquel descend une boucle de cheveux tressée en forme de corne de bélier. Ses attributs sont le crocodile, le scorpion, le daim, le lion, quelquefois le carquois. Le lotus et le pêcher lui étaient consacrés.


Autres mythes :