Accueil > Les mythes commençant par L > Le mythe de lémures

Le mythe de Lémures



Les âmes des morts

Les Lémures sont des sortes de divinités fantastiques chez les Étrusques et les Romains. Identiques en quelques points avec les Lares, les Mânes et les Larves, les Lémures appartiennent à un ordre de conceptions trop vagues pour qu'il soit possible de préciser leur nature et leurs attributs. On voit cependant qu'ils n'étaient autres que les âmes des morts.
Les âmes des hommes méchants, dit Platon, cité par saint Augustin, deviennent, lorsqu'ils meurent, des Larves, des Lémures. En effet, le retour des âmes sur la terre était un des principaux dogmes du platonisme. Mais quant à cette identification des Larves ou des Lémures, elle ne s'accorde nullement avec ce que dit Apulée, suivant lequel l'âme de l'homme, dégagée de ses liens, devient une espèce de génie qu'on appelle Lémure. Les bons constituent les Lares, protecteurs de la famille et du foyer domestique, tandis que les méchants, condamnés à mener une vie errante, sous le nom de Larves, effrayent et tourmentent la nuit ceux dont la conscience n'est pas tranquille. Est-on indécis sur celle de ces deux classifications dans laquelle un Lémure doit être rangé, on le compte au nombre des Mânes.


Les Larves et les Lémures

Cependant cette nomenclature abstraite, qui sent un peu le système, ne paraît pas conforme à l'esprit des premières conceptions mythologiques relatives à cet ensemble de créations fantastiques. Elle précise à tort ce qui est et doit rester vague. Les anciens croyaient aussi que tous ceux qui périssaient de mort violente, ou qui ne recevaient pas les honneurs de la sépulture, devenaient des Larves.
Ici la nomenclature d'Apulée est en défaut. Il est évident que le nom de Larves et de Lémures s'applique aussi bien aux esprits malheureux qu'aux génies malfaisants. De là l'emploi du mot larva dans le sens général de fantôme et de spectre, et l'expression larvatus appliquée à tout homme effrayé par l'apparition d'un esprit.


Les fêtes en l'honneur des Lémures

Au mois de mai, on célébrait à Rome, en l'honneur des Larves ou Lémures, des fêtes nocturnes qu'on appelait Lémuries, pendant lesquelles tous les temples étaient fermés et les mariages suspendus.


Autres mythes :