Accueil > Les mythes commençant par L > Le mythe de lycaon

Le mythe de Lycaon



Le roi des Arcadiens

Lycaon est un roi des Arcadiens. Il est le fils de Pélasgus et de Mélibée, ou de Cyllène. Il est également l'époux d'Orthonia. Denys d'Halicarnasse distingue deux Lycaon: l'un, fils d'Æzéus, père de Déjanire, dont Pélasgus eut le second Lycaon, que Cyllène rendit père de vingt-deux enfants. Apollodore, qui ne reconnaît qu'un roi d'Arcadie de ce nom, dit qu'il eut de différentes femmes cinquante fils. Denys d'Halicarnasse n'en nomme que vingt-deux.
Les mythes représentent Lycaon comme un législateur divin. Chef de la civilisation première de l'Arcadie, il fonda la ville de Lycosure, et apprit à ses peuples à honorer les dieux par des sacrifices humains, sanglantes offrande qui se retrouvent dans l'enfance de tous les cultes. Plus tard, lorsqu'un mouvement civilisateur eut adouci les mœurs, Lycaon, instituteur des sacrifices humains, apparut comme un monstre, et les traditions, peu fidèles à l'esprit des premiers mythes surchargèrent de mille broderies, évidemment adventices, sa légende, dont la barbarie révoltait:

  • Jupiter, voulant témoigner sa reconnaissance à Lycaon, qui avait institué son culte en Arcadie, descendit un jour chez lui et il lui demanda l'hospitalité. Son hôte lui servit les membres d'un jeune enfant, et Jupiter, indigné, le changea en loup.

  • Les cinquante fils de Lycaon étaient d'une insolence et d'une impiété que rien ne pouvait égaler. Jupiter voulant s'en assurer par lui-même vint à eux sous la forme d'un manouvrier. Ils lui offrirent l'hospitalité, et, ayant tué un des enfants du pays, ils mêlèrent ses entrailles avec celles des victimes, et les lui offrirent à manger, par le conseil de Hænalus, l'un d'eux. Jupiter en courroux renversa la table dans l'endroit appelé depuis Trapézonte, et foudroya Lycaon et ses enfants, à l'exception de Nyctimus, le plus jeune de tous, à l'égard duquel la Terre fléchit la colère de Jupiter en lui tendant les bras, et en lui prenant la main. L'impiété des Lycaonides fut aussi la cause du déluge de Deucalion.

  • Jupiter descendit en Arcadie avec les marques de sa divinité, et fut adoré par les habitants du pays. Lycaon seul osa douter du souverain pouvoir du dieu, et, après lui avoir présenté un repas composé de chair humaine, forma le projet de l'égorger pendant son sommeil.

Suivant d'autres, c'étaient les fils de Lycaon qui voulaient éprouver leur hôte, et le malheureux qu'ils lui servirent à dîner fut Nyctimus, ou un jeune Molosse, ou encore Arcas petit-fils de Lycaon. Jupiter le ressuscita et le transporta au ciel.
D'autres divergences se présentent encore dans les traditions relatives au sauvage civilisateur de l'Arcadie. Nous mentionnerons seulement le mythe qui le représente subissant une métamorphose périodique. Changé en loup, il pouvait reprendre au bout de dix ans sa forme naturelle, s'il s'était abstenu, pendant tout ce temps, de chair humaine.


Le fils de Priam

Lycaon est le fils de Priam et de Laothoé. Fait captif par Achille dans les jardins de son père et vendu à Phinée, roi de Lemnos, il fut racheté par Éétion. Douze jours après son rachat, il retomba entre les mains d'Achille, qui le perça de son épée.


Le père de Pandare

Lycaon est un Lycien. Il est le père de Pandare.


Le fils de Nélée

Lycaon est l'un des douze fils de Nélée.


Autres mythes :