Accueil > Les mythes commençant par S > Le mythe de sémélé

Le mythe de Sémélé



La fille de Cadmus

Sémélé est la fille de Cadmus et d'Harmonie. Elle inspira une vive passion à Actéon, mais Diane s'opposa à leur union, en faisant déchirer le malheureux amant par ses chiens. Elle eut ensuite un commerce amoureux avec Jupiter, et, trompée par Junon, qui emprunta pour lui suggérer un fatal désir les traits de sa nourrice Beroé, elle manifesta au maître des dieux l'envie qu'elle avait de le voir lui apparaître dans toute sa gloire. Jupiter, qui s'était engagé par un serment solennel, ne put se refuser à cette demande, et Sémété périt, embrasée par l'éclat du dieu. Son fils Bacchus, échappé à la mort, la tira des enfers, et la fit admettre dans l'Olympe sous le nom de Thione.
A Brasies, en Laconie, on prétendait, au contraire, que jetée à la mer dans un coffre ainsi que son enfant elle avait été recueillie privée de vie par les riverains. Les traditions du culte mystique de Liber, fils de Jupiter et de Proserpine, rapportent que ce dieu ayant été déchiré par les Titans, Jupiter réduisit son cœur en cendres, et le fit infuser dans une boisson qu'il présenta à Sémélé. Elle devint ainsi grosse de Liber ou Bacchus, qui prit de là son surnom de Bimater.


L'expansion du culte de Sémélé

Cette déesse, qui n'avait pas une grande importance dans la religion première des Grecs, fut singulièrement rehaussée par les sectateurs de la théosophie orphique et par la philosophie mystique: « Les génies, dit une pierre gravée, tremblent à son nom. » Elle avait une statue à Thèbes, où l'on montrait son tombeau.


Autres mythes :




En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies.
En savoir plus